Vers les flux rssVers la page facebook de l'ORECAVers la page Youtube de l'ORECA

Bienvenue

Mot de passe oublié ?

Accès membres
Envoyer par mail

Gestion documentaire

  • Fichier : > Télécharger le fichier "BOPEC_Inter_2015_VFIN.zip" (2.98 Mo)

    Dans un contexte où de nombreux outils (SRCAE, PCET, programmes AGIR et AGIR +,…) ont été mis en place au niveau régional par les différents acteurs, l’Observatoire Régional de l’Energie, du Climat et de l'Air a lancé une série de travaux pour assurer une meilleure connaissance du contexte énergétique local. Ce "BOPEC Inter" a été construit à travers un sondage auprès de plus de 300 structures pour évaluer le ressenti des entreprises (industrie et tertiaire)  vis-à-vis du changement climatique et de l’énergie tout en cernant leur niveau de connaissance et leur utilisation vis-à-vis des dispositifs existants. Cette enquête a de plus été complétée d’une série d’interviews qualitatives auprès de grands réseaux économiques (CRMA, UIMM,…) afin d’en affiner les résultats. Mené par BVA, CIEO et Courant Porteur, ce Baromètre met en avant de nombreux enseignements sur la réalité de la prise en compte des questions énergétiques et climatiques au sein des domaines industriels et tertiaires dont les contenus sont souvent paradoxaux. 

  • Fichier : > Télécharger le fichier "BOPEC_Collectivite_2015_-_Rapport_et_synthese_VFIN.zip" (964.72 Ko)

    L'ORECA a souhaité évaluer dans ce baromètre le niveau d’appropriation du SRCAE par les collectivités locales. Basé sur un échantillon de 336 collectivités de toutes tailles représentatives de la Région, il permet de mesurer les connaissances et l'implication des collectivités dans les sujets énergétiques.

  • Fichier : > Télécharger le fichier "Etude_Paysage_VFIN.zip" (54.5 Mo)

    L’objectif central de cette étude est d’éclairer la région Provence-Alpes-Côte d’Azur sur les effets probables qu’aura le changement climatique sur les grands paysages à moyen et long terme à partir des hypothèses actuelles du réchauffement pour les régions méditerranéennes. Il s’agit dans un premier temps de fournir une synthèse sur les impacts généraux attendus sur la région et ses paysages, cela pour permettre ensuite d’envisager des mesures d’adaptations, des recommandations pour les acteurs de l’aménagement du territoire avec l’appui de la Région. Compte-tenu de la grande diversité des paysages régionaux, une attention particulière a été portée sur les ensembles paysagers les plus représentatifs ou les plus symboliques. Cet exercice prospectif fournit au final des préconisations qui pourront être retenues dans les politiques publiques et notamment dans les engagements contractuels entre l’Etat, les Collectivités, l’Europe, etc.

  • Fichier : > Télécharger le fichier "Climagri_PACA_web.zip" (88.43 Mo)

    La Région Provence-Alpes-Côte d’Azur s’est engagée dans la lutte contre le changement climatique dès 2007 en lançant la démarche Action Globale Innovante pour la Région (AGIR). Cette démarche de promotion des actions de maîtrise de l’énergie et de recours aux énergies renouvelables a permis d’impliquer la majorité des directions de l’institution sur la thématique de l’énergie et plus largement sur la thématique du développement soutenable.

    L’une des premières thématiques traitées par cette démarche a été l’agriculture. En décembre 2012, en votant son Plan Climat Énergie Régional, la Région poursuit son engagement de soutenir des acteurs du territoire sur la voie de la transition énergétique. C’est dans ce cadre que la Région a souhaité réaliser un diagnostic ClimAgri1 régional afin d’établir un panorama des consommations d’énergie et des émissions de Gaz à Effet de Serre (GES) des secteurs agricoles et forestiers.

    Cette démarche vise également à travailler de concert avec les acteurs agricoles de Provence-Alpes- Côte d’Azur pour définir un plan d’actions régional.

  • Fichier : > Télécharger le fichier "Rapport_chauffage_bois_VFIN.zip" (3.35 Mo)

    L'étude sur la consommation du bois pour les moyens de chauffage principal et secondaire des bâtiments résidentiels en Provence-Alpes-Côte d’Azur a pour objectif de :

    - Mieux connaître le parc des équipements de chauffage bois et les pratiques de consommation des ménages,

    - Améliorer la modélisation des concentrations de polluants dans l'air atmosphérique en estimant les consommations de chauffage au bois,

    - Faire connaître les actions des Plans de Protection de l'Atmosphère relatives aux installations de chauffage.

     

    L’étude cible les logements chauffés au bois, le parc tertiaire étant exclu de l’analyse. Plus précisément, nous prenons en compte quatre segments de marché dans l’analyse :

    - Les maisons individuelles du parc privé (en résidence principale)

    - Les logements collectifs du parc social avec une chaufferie bois indépendante (en résidence principale)

    - Les logements collectifs du parc privé ou social raccordés à des réseaux de chaleur (en résidence principale)

    - Les maisons individuelles en résidence secondaire

     

    Nous posons comme hypothèse que l’utilisation du chauffage bois dans le collectif privé (en résidence principale ou secondaire) est négligeable (excepté pour les logements raccordés au réseaux de chaleur).

1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 - 8 - 9 - 10 - 11 - 12 - 13 - 14 - 15 - 16 - 17 - 18 - 19 - 20 - 21